Comment savoir que son enfant souffre d’hyperactivité ?

l'hyperactivité infantile 

Comment reconnaître un enfant qui souffre réellement d’hyperactivité et d’un enfant qui est tout simplement turbulent ou agités ? Cette question, tous les parents se la posent si leurs enfants présentent un certain niveau de turbulence, la première chose qui leur vient à l’esprit c’est que leur enfant est hyperactif. C’est pour cela que nous allons vous présenter dans ce qui suit quelques signes qui vous permettront à distinguer un enfant souffrant de ce trouble et un enfant qui est tout simplement turbulent sans être hyperactif.

L’hyperactivité c’est quoi au juste ?

Connue sous le non scientifique TDAH ou trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, l’hyperactivité est une pathologie qui peut être difficile à détecter. Pourquoi, vous vous demandez sûrement, tout simplement à cause de l’inexistance de marques biologiques apparentes relatives à ce problème. Les études ont montré que dans la société actuelle, près de 5% de jeunes enfants sont touchés par ce mal. Cependant, les statistiques n’ont pas révélé le nombre d’adultes qui souffrent également d’hyperactivité et qui ne se reconnaît pas. L’hyperactivité peut être d’origine héréditaire, mais cela peut aussi provenir de l’environnement, de la pollution et de la vie intra-utérine.

Quels sont les signes précurseurs de l’hyperactivité infantile ?

Voici quelques symptômes qui peuvent vous montrer si votre enfant souffre ou non d’un problème d’hyperactivité.

S’agiter ou presque

Dès qu’il est question d’hyperactivité, l’agitation est le premier symptôme que l’on pointe du doigt. Cependant, il est important de noter qu’un enfant peut ne pas présenter une signe d’agitation alors qu’il est hyperactif dans son fort intérieur. Cela est souvent le cas pour certaines jeunes filles qui sont hyperactives, et au lieu de s’agîter elles ne font que rêvasser. L’hyperactivité à ce moment ne devient pas oppressante et l’enfant souffre moins de la situation. Lorsqu’on parle d’agitation chez un enfant hyperactif, on remarque souvent l’incapacité de se tenir assis, se mettre debout sur la chaise ou la table avec une incapacité des grandes personnes de le canaliser. Cela devient plus difficile pour lui lorsqu’il est scolarisé.

Ne pas être attentif

L’inattention est également un signe qui peut vous faire comprendre que votre enfant souffre d’hyperactivité. Il n’arrivera pas à se concentrer sur une tâche précise, et va entreprendre une autre activité avant même qu’il a finit ce qu’il a commencé. Ce problème ne se limite pas uniquement dans le cadre familial, il est aussi fréquent dans le milieu scolaire. L’enfant aura tendance à grimper partout, à se tortiller sur lui-même et à se tapoter des pieds. Ce symptôme s’aggrave durant la rentée en primaire, puisque l’enfant aura du mal à apprendre notamment la lecture et le graphisme, qui deux matières exigeant une bonne dose de concentration et de calme. L’apprentissage se transforme par un véritable calvaire, d’où un risque d’échec scolaire.

Voilà quelques points qui vous permettront à détecter les signes éventuels d’une hyperactivité chez un enfant. Toutefois, pour en avoir la certitude, il est judicieux de consulter un professionnel qui saura diagnostiquer votre enfant. Il pourra ainsi vous aider dans les étapes qui vous permettront de mieux cadrer votre enfant afin qu’il réussisse sa scolarité.

1 Comment

  1. Les familles étant plus petites, la pression de la réussite subie par chaque enfant augmente. En outre, la société demande d’être plus productif. Les familles se sentent plus forcées de traiter ces enfants.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*